Cet été, nous sommes partis pour un voyage à travers l’Asie. Au programme, 3 pays : Thaïlande, Malaisie, Singapour en 3 semaines. Au départ du projet, la Thaïlande n’était pas prévue au programme, mais le prix des billets étaient intéressant en faisant Paris- Bangkok, Kuala Lumpur-Paris,  alors  on s’est laissé tenter. C’était l’occasion de voir un petit bout de Thaïlande (Bangkok surtout).  Lors d’un prochain séjour, ça serait ça en moins à visiter.

Premiers pas sur le sol thaïlandais

Après un vol Emirates avec escale de 4h à Dubai, nous sommes donc arrivés à Bangkok un vendredi soir à 21h30. Une fois les bagages récupérés, nous prenons le Bangkok Airport Link, jusqu’à Makkasan, puis le métro pour une station, histoire de nous rapprocher un peu. Une fois sortis du métro, nous voilà dans l’ambiance. La circulation est importante, les trottoirs menant à notre résidence un peu défoncés, c’est un peu Koh Lanta pour aller jusqu’à l’appart. Mais ça fait partie de la découverte du pays. On arrive après 10 min de marche dans une résidence de plusieurs étages, genre 28! Appart plutôt sommaire mais suffisant. On ne verra jamais notre hôte, comme souvent sur AirBnB. A côté, une superette qui nous servira surtout à acheter des boissons. Car il fait chaud, même si c’est supportable. Au 4ème étage, on trouve une piscine extérieure qui donne sur la ville… très sympa de se baigner après une journée de visite avec une vue.

Direction les temples…

Le lendemain commence la découverte de la ville. Nous prenons le métro (ligne bleue) jusqu’à Silom puis ligne verte jusqu’à Saphan Taksin, à côté du fleuve. Se déplacer est assez facile. On choisit sur la borne notre arrêt final et on paie. Ce ne sont pas des tickets mais souvent des jetons. Les trajets sont assez bon marché. De là, nous prenons un bateau (ligne orange) en direction du palais royal.

Wat Arun

Après une belle ballade sur le fleuve, le bateau s’arrête à Wat Arun. Nous décidons de nous de descendre. Le temple est en restauration (depuis plusieurs années apparemment)  donc il y a des échafaudages. Petite déception, mais on arrive quand même à faire des photos. Par contre, on ne peut pas grimper au sommet. La décoration est très travaillée, avec des sortes de mosaïques. Comme dans tous les temples il faut avoir les épaules et genoux couverts et se mettre pieds nus à l’intérieur. Il y a plusieurs endroits où les Thaïs viennent se recueillir et font des offrandes aux moines : alimentation, produits de beauté… Faites un tour en extérieur, les jardins sont bien entretenus et magnifiques. Entrée : 50 baths

Wat Pho

Nous repartons ensuite sur le fleuve, juste pour le traverser. Passé le ponton, on arrive sur une place où se multiplient les stands de rue. On en profite pour goûter des crêpes indiennes fourrées à la banane, faites devant nous. C’était très bon. Une noix de coco à boire à la paille plus loin, nous voici devant le Wat Po, temple du bouddha couché. C’est bien sûr un incontournable de Bangkok. Il n’y pas trop de monde, du coup on se promène et on peut voir le bouddha couché sans trop jouer des coudes.

Pour finir, nous décidons d’aller tester les massages au centre de formation qui se trouve à la sortie. Pour 7 euros (je crois), nous nous faisons masser les pieds et les jambes. Faut pas être trop pudique, car on est tous les uns à côté des autres. Le masseur accepte de masser notre fille 5 minutes histoire de tester, ce qui lui a valu quelques grimaces. En effet, les massages thaïlandais ne se font pas toujours en douceur.

A la sortie, nous souhaitons aller visiter le Palais impérial, mais la route est bloquée par des policiers. Pas de visite aujourd’hui. Tant pis ça sera pour un autre jour. On prend donc un tuk tuk (150 baths) pour rejoindre le marché aux amulettes. Il fallait tenter l’expérience mais j’avoue ne pas être rassurée. Il nous dépose donc dans le quartier où en effet on trouve de nombreux vendeurs d’amulettes. Mais sans grand intérêt. On se décide à rejoindre le quartier historique de Khao san road à pieds. Les traversées de route sont parfois folkloriques.. personne ne s’arrête, il faut être rapide.

Khao San Road

Nous nous promenons sur Khao san et faisons un peu de shopping : un tatouage au henné pour notre fille, quelques bricoles et nous posons dans un bar qui se veut branchouille pour siroter un cocktail. Les vacances quoi… Sur cette route, vous trouverez des vendeurs de scorpions et autres bestioles grillées.. vous pouvez payer pour les goûter, mais personne ne semble vraiment le faire. Vous pouvez aussi juste payer pour faire semblant et prendre une photo! On vous le conseille!

De là, nous repartons à pieds pour rejoindre un klong, une sorte de canal, sur lequel on trouve comme des bateaux-bus. Là aussi c’est une expérience qui peut être impressionnante. Les bateaux circulent à fond sur ce petit bras d’eau, se croisent, créant des vagues importantes, et vu la couleur de l’eau, je n’avais vraiment pas envie d’y tomber. On s’arrête dans le quartier des centres commerciaux où on mangera notre premier pad thai dans un petit stand. Puis nous rentrons tranquille histoire de profiter un peu de la piscine et de sa vue de nuit.

Rendez-vous sur Hellocoton !