Aujourd’hui, nous reprenons la route de la capitale, sous un temps beaucoup plus propice aux visites agréables. Nous allons donc en profiter pour faire ce que nous n’avons encore vu de Copenhague. Nous repassons aussi devant l’hôtel de ville que nous avions vu sous une pluie battante.

Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...

Puis nous nous dirigeons en passant sur la Stroget, la rue piétonne où se trouve des commerces, vers le palais de Rosenborg. Bien sûr en passant nous faisons de nombreux arrêts notamment chez Lego, mais pas que… nous visitons une église, et la tour ronde qui y est collée…nous montons et de là haut, nous avons une vue prenante sur la ville.

Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...

Nous arrivons enfin vers Rosenborg, il est déjà 11h30. On se demande pourquoi il y a quelques personnes devant l’entrée et on voit arriver au loin la garde… on est tombé pile poil lors de la relève de la garde.

Le palais est au milieu d’un très joli parc et il vaut vraiment le détour.

Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...

Nous partons ensuite déjeuner au port de Nihavn, carte postale bien connue de Copenhague. Là, les touristes sont en nombre. Nous dégustons pour dessert des énormes glaces à la danoise… enrobées de chocolat, noisettes ou autres vermicelles!!

Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...

Puis, nous ferons un passage par Amalienborg (c’est la résidence d’hiver de la famille royale) et une longue marche pour voir la petite sirène, car il n’est quand même pas envisageable d’aller à Copenhague sans passer la voir. Là-bas, avec le bateau de croisière qui vient de déposer de nombreux touristes, il faut jouer des coudes et prendre son mal en patience si on veut voir la petite sirène sans la tête d’une japonaise à côté.

Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...

Pour finir cette longue journée de marche, un très bref passage dans le quartier de Christiania, où nous nous sommes rendus à pieds, mais vous pouvez prendre le bus, surtout après une journée de visites… Ce quartier n’a pas fait l’unanimité chez nous, loin de là, donc nous ne nous y sommes pas attardés. Il est interdit de prendre des photos dans la rue principale, celle des dealers, du coup, je n’ai pas fait beaucoup de photos, vu que c’est quasiment la seule rue que nous avons vue.

Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Copenhague deuxième...Copenhague deuxième...
Rendez-vous sur Hellocoton !