Cette année pour mon anniversaire, mon chéri m’a offert un repas surprise au Pressoir d’Argent. Si ça ne vous dit rien, c’est le restaurant gastronomique de Gordon Ramsay. Il est situé en plein centre de Bordeaux, face au Grand théâtre et a obtenu cette année sa deuxième étoile au fameux guide Michelin.

Nous avions déjà eu l’occasion, aussi pour mon anniversaire et aussi offert par mon chéri, de manger dans un restaurant deux étoiles chez Trama à Puymérol (47). Il est super généreux mon chéri, ou alors il m’aime beaucoup, ou il aime beaucoup manger… A vous de choisir.

Du coup, on allait pouvoir comparer.

Premières impressions du Pressoir d’Argent

Cette fois-ci, il a placé la barre un cran au dessus avec ce restaurant dont le cadre est assez exceptionnel et le service également. Ici, on s’arrête devant le restaurant et un voiturier se débrouille pour garer votre voiture. Ce qui est très pratique voire indispensable en plein centre ville… Enfin, je crois que c’est la première fois qu’un voiturier ouvrait ma portière et garait ma voiture… on se sent comme une star histoire de quelques minutes.

Puis on rentre dans le grand hôtel, où l’atmosphère est feutrée à souhait. On est dans une maison grand style. Une hôtesse vous conduit à l’étage et récupère votre manteau. A côté de la table, on trouve même une banquette pour sac à main… tous les détails comptent. La décoration a des accents marins, avec des coquillages. Faites un tour aux toilettes pour admirer l’immense miroir à l’encadrement de coquillages… attention, pas les coques qu’on trouve sur le bassin… des coquillages dignes du palais de la petite sirène. Dit comme cela, ça sonne un peu kitch, mais là-bas, ça fait plutôt classe.

On y trouve peu de tables, seulement une quarantaine de couverts et des tablées de moins de 7 personnes. On privilégie le calme, l’ambiance chaleureuse, intimiste.

Le chef est un jeune israélien Gilad Peled, qui vérifie et s’occupe de la finition des plats avant l’entrée en salle.

La cuisine fait la part belle aux produits régionaux :  boeuf de Bazas, caviar d’Aquitaine, légumes bio du pays basque, etc…

Le menu

Nous avons choisi le menu dégustation, composée de 2 entrées, 2 plats, 2 desserts, ce qui permet d’avoir un bel aperçu de la cuisine du chef. Le menu n’est pas donné 175 euros par personne, mais c’est à faire au moins une fois… voire plus si on a les moyens et l’envie.

 

 

Légumes croquants ( pré-entrée)

Boeuf de Bazas en fin tartare et crème d’huître, caviar d’Aquitaine et pousses d’oxalis

Asperges vertes de Jérôme Galis, condimentées de trois façons, truffe du Périgord, Ossau Iraty et Noir de Bigorre

Les asperges m’ont donné trop envie, j’ai oublié de les prendre en photo avant d’y goûter!!

Sole petit bateau en écailles de truffe et pommes de terre, champignons de Paris, fondue de poireaux et vin jaune

Dos de chevreuil d’Ecosse légèrement fumé et foie gras poêlé, choux rouge, panais, chocolat Manjari et Pédro Ximenez

Fraîcheur d’agrumes et miel de Bourdaine, sorbet Kalamansi aux pousses de Coriandre

Le blanc, sorbet à la main de Bouddha et meringue croquante, voile léger au citron Meyer

La structure en chocolat (pour le plaisir des yeux, à ne surtout pas toucher) porte un gâteau au chocolat coco, offert pour les anniversaires.

Nous avons eu le droit comme tous les autres convives, de visiter la cuisine… très intéressant de voir l’envers du décor. Ici, on soigne les clients.

Cette soirée fut une excellente soirée de découvertes culinaires. Tout était bon. Je me suis surprise à apprécier des aliments que je n’aime pas particulièrement, comme l’huître. Les plats sont aussi beaux à regarder qu’à déguster. Cela donne envie d’y retourner.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !